timbre

Le uru, nom local du fruit de l'arbre à pain, se trouve facilement tout au long de l'année sur les étales du marché ou sur les petits stands en bord de route. Mais il suffit d'avoir un arbre à pain dans son jardin pour rapidement crouler sous ces énormes fruits et ne plus savoir qu'en faire. Une chance pour moi, j'adore le uru et ceux de mon jardin sont d'une variété particulièrement savoureuse. Mais nous ne pouvons tout de même pas en manger à tous les repas alors il faut bien trouver des solutions pour ne pas laisser tous ces fruits se gâcher au pied de l'arbre. Je les cuits, je les coupe en gros cubes et les congèle pour les utiliser plus tard dans divers préparations. IL y a de nombreuses façons de cuire le uru : à la manière traditionnelle au four tahitien, mais aussi dans la braise, sur le gaz, au four, à l'eau.

La récolte du jour ...

uru_tas

Pour vous donner une idée de la taille de ce fruit ...

uru_taille

Et son poids ... ( 2.456 kg, belle bête !)

uru_2_456_kg

J'ai donc quelques 16 kg de uru à écouler dans les prochains jours ... Je vais commencer par en donner une bonne partie, et avec le reste, faire quelques une de mes recette favorites, telles que les croquettes de uru au jambon, la brandade  moelleuse du mahi mahi et uru (recette à venir). Ce soir c'est Punu puatoro.